Ossature bois, toujours leader

Notamment pour élever ces immeubles de moyenne hauteur, le bois en panneau à usage structurel (CLT) connaît un engouement. La preuve : toujours selon l’enquête réalisée dans le cadre de l’Observatoire national de la construction bois, le recours aux panneaux massifs pour la construction de bâtiments collectifs grimpe à 10 % en 2018, contre 4 % en 2016.

Et la maison individuelle n’est pas en reste. Au cours de la même période, les panneaux massifs atteignent 5% contre 3 % auparavant. Néanmoins avec des entreprises qui affichent une plus forte technicité pour l’ossature bois, ce système constructif reste encore largement leader : 84 % dans la construction de maison individuelle, 83 % dans les bâtiments tertiaires.

RE 2020 : ENCORE DES EFFORTS À FAIRE

Si la construction bois voit se porte bien, un frein reste à lever à l’aube de la prochaine réglementation environnementale (RE) 2020 et son objectif bas carbone sous tendu.

Certes, issu de forêts gérées de manière durable, ce matériau naturel affiche une image de produit écologique… Image d’Épinal ? Certes, des projets mettent la lumière sur le réemploi.

Cependant, la gestion des déchets et du transport – tous les bois ne viennent pas de la France, mais de l’Europe entière – demeurent pénalisantes pour la construction bois. D’ailleurs, elle travaille encore à affiner ses FDES (Fiches de déclaration environnementale et sanitaire) quand le principal débouché en déconstruction et réemploi est… celui du bois énergie. Une filière dédiée reste à construire pour répondre pleinement aux enjeux de la RE 2020 en donnant une véritable dimension locavore et recyclable au bois.

Une embellie en bois sur le marché du logement

25 655 logements (maisons individuelles en secteur diffus et groupé et logement collectifs) ont été construits en bois en France en 2018, en hausse de 20 % par rapport à 2016.

Au total, la part de la construction bois dans le marché du logement (maisons individuelles secteur diffus et groupé, logement collectifs) s’établit à 6.3 % pour l’année 2018 contre 5,9 % en 2016, le nombre de réalisations en bois évoluant sur un rythme quasi-similaire au reste du secteur du Bâtiment.

À noter dans ce contexte qu’avec un +9 % en 2018 par rapport à 2016, le nombre d’extension-surélévation en bois atteint son plus haut niveau de réalisations depuis 2012.

 

Un chiffre d’affaires de 1,9 milliard d’euros en 2018

Par ailleurs, 10 700 logements collectifs ont été construits en bois en France en 2018 contre 8960 en 2016, soit une hausse de 19 %, dans un contexte national de progression du nombre total de mises en chantier de logement collectifs (+12 %).

Ce nombre de réalisations en bois peut intégrer du logement intermédiaire ou collectif horizontal ainsi que des réalisations mixtes bois-béton ou bois-métal. Ainsi la part de marché des logements collectifs construits en bois s’établit à 4,3 % en 2018 contre 4 % en 2016. 2 080 entreprises sont présentes sur le marché de la construction bois en France, réalisant un chiffre d’affaires de 1,9 milliard d’euros HT en 2018, soit une hausse de 13 % par rapport à 2016, et employant 27 445 salariés.

La filière bois construction montre qu’elle a reconquis des parts de marché. Un mouvement qui pourrait être pérenne à condition de répondre au défi de la prochaine RE 2020.

Le bois va mieux. C’est en tout cas ce qu’il est ressorti de l’enquête nationale de la construction bois dévoilée en juin dernier. Après avoir essuyé avec beaucoup d’inertie les affres de la crise du secteur du bâtiment qui s’est traduite par une année noire en 2016 : en 2018, la construction en bois de logements collectifs a augmenté de 19,4 % et l’activité d’extensions-surélévations de 9,1 %, indique l’étude du secteur.

À court terme, les entreprises prévoient une forte hausse de ces marchés qui n’ont véritablement décollé qu’en 2016. Avec peut-être même des perspectives sur le long terme dans un marché mis en lumière par des réalisations emblématiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *